Le tatouage est-il une altération de la peau ?

Le tatouage est une pratique ancienne qui jouit encore aujourd’hui d’une grande popularité. Bien que ce service soit désormais présenté de manière plus professionnelle et plus sûre, des complications peuvent survenir. De nombreux tatoueurs utilisent des encres hypoallergéniques et naturelles. Les allergies au tatouage sont encore plus fréquentes que vous ne le pensez, car une peau très sensible peut réagir à certaines substances 

Altération de la peau : réactions allergiques !

La perturbation de l’intégrité de la peau par la pénétration répétée des aiguilles pour réaliser le tatouage one line entraîne la rupture de la barrière protectrice de l’organisme contre l’invasion des micro-organismes. C’est par ce phénomène que le tatouage provoque des réactions allergiques. 

Les réactions allergiques peuvent survenir des jours, des mois et même des années après la fin de votre tatouage. Les principaux symptômes sont des démangeaisons, des gonflements et des éruptions cutanées. Une pommade topique à base de stéroïdes peut aider à stopper ces réactions. 

Pour les personnes atteintes de psoriasis et d’eczéma, il est important de savoir que les tatouages peuvent engendrer une poussée des affections cutanées chroniques. 

En outre, la personne peut présenter des signes de sarcoïdose (une maladie auto-immune caractérisée par des gonflements et des démangeaisons) qui peut survenir des années après s’être fait tatouer et peut toucher d’autres organes, comme les poumons ou les yeux. Cette maladie n’est pas exactement causée par le tatouage lui-même, mais elle peut apparaître dans l’art. Dans ce cas, il est indispensable de consulter un médecin. Toutefois, le traitement comprend des pommades topiques et, dans les cas plus graves, des médicaments immunosuppresseurs.  obtenez plus d’informations en cliquant ici.

Altération de la peau : Infection !  

Le traumatisme cutané causé par le one line tatoo facilite l’entrée d’agents pathogènes microbiens, provoquant des infections cutanées locales, dans la plupart des cas des infections légères. Les infections modérées ne sont pas signalées, car elles sont autolimitées ou facilement traitées par une surveillance adéquate, des mesures de désinfection et/ou une antibiothérapie.  

Cependant, lorsque les aiguilles de tatouage percent l’épiderme pour entrer en contact avec les vaisseaux sanguins et lymphatiques de la couche dermique, les bactéries peuvent entraîner des infections systémiques en pénétrant dans la circulation sanguine.  

Le risque d’infection dépend de trois facteurs : l’agent pathogène microbien et son agressivité, la résistance individuelle de la personne tatouée, et l’inoculation et l’exposition qui se produisent pendant la microchirurgie du tatouage.  

La gravité de l’infection est variable et une septicémie potentiellement mortelle peut survenir. Il est important de noter que, bien que les salons de tatouage soient aseptiques, ils ne sont pas complètement stériles, ce qui serait l’environnement idéal pour le service, considéré comme une microchirurgie, et, en outre, les encres de tatouage continuent d’être une source potentielle d’infection. 

Quelques conseils pour minimiser les réactions et les problèmes liés aux encres de tatouage !

Recherchez un tatoueur professionnel qualifié et agréé pour le tatouage du visage one line, conformément aux exigences de l’État. 

Assurez-vous que le matériel est dans un emballage stérile. 

Si vous avez des antécédents de réaction à un tatouage, il est important que vous en informiez le tatoueur pour minimiser le risque. 

Les personnes souffrant d’affections cutanées chroniques telles que le psoriasis, l’eczéma ou une tendance aux chéloïdes doivent consulter un dermatologue sur les risques éventuels d’un tatouage. 

Évitez de vous faire tatouer sur un grain de beauté, car il sera plus difficile de diagnostiquer un problème si le grain de beauté change à l’avenir. 

Même après avoir suivi correctement tous les conseils ci-dessus, si vous rencontrez des problèmes avec l’encre du tatouage, adressez-vous à un médecin le plus rapidement possible. 

Le contrôle des allergies se fait à l’aide de médicaments spécifiques qui sont généralement des anti-allergiques oraux et des crèmes à base de corticostéroïdes. Dans les cas plus graves, le détatouage au laser ou même la chirurgie sont nécessaires. Le processus de détatouage au laser décompose le pigment, puis le corps élimine lui-même la substance grâce à des anticorps.  Plus le tatouage est coloré et profond, plus il sera difficile à enlever. 

Conseils de pros pour prendre soin de son visage
Comment se débarrasser du psoriasis des ongles ?